La Voie Royale de la Première S (comme Superman!)

Aujourd'hui, jeudi donc, notre proviseur Soeur Martine (parce que Saint-Louis; ce charmant établissement, présente cette particularité!) est venu nous faire un petit compte-rendu de la réunion de mi trimestre et nous rendre nos premières fiches de voeux. Alors moi, comme une bonne boulette pas du tout lucide, j'ai marqué comme choix:

1) 1ère s ou es

2)orientation en seconde Sti arts appliqués

Mes chers profs m'ont répondu, mot pour mot: "Adjoua (c bibi!) doit travailler plus sérieusement pour être au niveau d'une première générale"

Stupeur dans l'assemblée, de tels mots de la part de mes professeurs ne m'avaient encore jamais été adressés. Je jure, Héloise m'a regardé azvec une telle peine dans les yeux que j'ai couru me réfugier à la Fnac des Halles, lire Kare Kano t 16, qui est pas mal, soit dit en passant.

Dans le lycée le plus célèbre d'A., ma ville natale, il y a environ moins de 2 élèves par classes qui veulent faire première s. A Saint-Louis Paris, ce sont les 3 quarts. La plupart des enfants ici suivent les ambitions de leurs parents, ou ont des projets qui sont sur la même longueur d'onde que leur parents. Tout le monde se bat, et je n'exagère pas. Il y a ceux qui n'ont pas du tout le niveau (dont moi) et ceux qui cartonnent. D'après l'express, seuls 60% d'entre nous passeront notre BAC ici.

Effrayant.

En 5ème, fortement influencée par mon grand frère, je me suis dit: pourquoi ne pas faire un bac s? Et j'ai redoublé d'efforts en maths et dans les matières scientifiques. Mais depuis septembre, je coule. Le pire, c'est que j'ai vraiment l'impression de comprendre, et je me tape des 5!! C'est réellement la guerre, la compétition y est exacerbée, mais elle est mauvaise parce qu'elle ne fait progresser personne.

Pour aller en première s, les profs exigent que nous ayons un projet personel qui necesite cette classe. Et je réponds quoi, moi? "Dessinatrice de bd proffessionelle" ? Ils vont me recaler direct!! Le système français est vraiment pervers. Pourquoi dans en banlieue ya tant de BEP secrétariait et que tout le monde veut faire S? La réponse est sur toute les lèvres. Je passe ma vie à travailler. Je passe ma vie à stresser parce que je travaille. Et au final? Rien. Quand ma mère me voit en train de tper, elle commence à crier: Va travailler! Alors que c'est ce que je fais toute la journée. J'ai même plus de loisir, a part la bosse. Si on me mettait en prépa direct, je serais pas dépayser! J'envie ceux qui s'amusent...qui ne se fatiguent pas à faire leurs putains de devoirs... qui n'ont pas la tête dans les étoiles et les pieds toujours sur terre...

Moi plus tard, je veux être écrivaine. Je veux dessiner Eternel, je veux dessiner des bd. Je veux vivre sur une ile déserte. Je veux pouvoir m'acheter tous les bouquins que je veux, servir les miens du mieux que je peux.

Pourquoi quand je suis née ma mère m'a pas dit que la vie, c'était carrément po du gateau pour tous le monde? Qui entrera dans l'antre royale de la première s l'année prochaine, sachant que sur 4 classes de secondes, une s'évapore dans les airs?

Surement pas moi.

En ce moment, j'ai dans la tête: Phoenix-Long distance call

ActualitéAude